Pour alimenter un PC dans une voiture, il faut fabriquer une alimentation spéciale.Voici Pourquoi et comment.

Pourquoi ?

Le courant continu disponible dans une voiture est d’une part, d’une qualité très mauvaise (parasites, sous tensions, sur tensions) et d’autre part sans commune mesure avec la quantité de tensions nécessaires.

pas propre le cournant de la bagnole !
pas propre le cournant de la bagnole !

En effet, non seulement le 12V fourni n’en est pas un mais en plus il est tout pourri 🙂 Je m’explique.

Quand le moteur est en route, on est plutôt aux alentours de 13,5V. Quand le moteur est arrêté, on est entre 11,5V et 13V suivant l’état de la batterie. Quand on actionne le démarreur, ça peut tomber sous la barre des 10V (tout dépend s’il fait froid ou pas).

1er problème : la tension varie énormément et peut tomber très basse.

Autre problème, la “propreté” du courant. Il est bourré de parasites. Vous rappelez-vous de votre superbe autoradio des années 80 ? Quand vous le mettiez en place sans condensateur de filtrage ça faisait pleins de parasites genre Wiiizzzz Crsshhhhh et autres @#!1$.

2ème problème : il est pourri de parasites

Dernier soucis, un PC a besoin de tensions symétriques et non symétriques diverses :
– +12 et -12V
– +5V et -5V
– +3.3V

et en plus avec pas mal de puissance.

3ème problème : les tensions symétriques

Comment résoudre ces problèmes ?

Il n’y a pas 36 solutions, il nous faut une alimentation spéciale.

Premiers tests de mon alimentation sur le beton de mon parking. Alimentation branchée sur la batterie de la S2000.
Premiers tests de mon alimentation sur le beton de mon parking. Alimentation branchée sur la batterie de la S2000.

Pour cette alimentation spéciale, nous avons 2 solutions :

1- prendre une classique alimentation de PC 220V ATX puis la mettre derrière un convertisseur 12V continu -> 220V Alternatif

2 – trouver une alimentation spéciale qui marcherais directement à partir du courant de la voiture

La première solution est à écarter pour les raisons suivantes :

  • rendement pas terrible (la transformation 12V vers 220V consomme)
  • pas de gestion de l’allumage/extinction automatique en fonction de ce que je fais au contact de la voiture
  • fiabilité médiocre du fait du claquage des transistors de sortie du convertisseur lors des démarrages

Donc il nous faut une alimentation spécifique. Le problème c’est que rien n’était disponible sur le marché à l’époque ou j’ai monté ce projet. Il fallait donc en fabriquer une moi même.